FORUM

obligation de reprise

obligation de reprise

Messagepar la grume » 30 Mars 2006 15:04

comment faut il faire si le distributeur refuse de reprendre les evvp pour l'unique raison qui n'a pas été le vendeur ?????
la grume
 

acceptation des EVPP par un distributeur

Messagepar MArc VAN HEESWYCK » 03 Avr 2006 8:36

Monsieur,


La filière française d'élimination animée par ADIVALOR fonctionne sur le mode volontaire et les distributeurs de produits phytosanitaires acceptent la responsabilité de gérer les emballages vides générés par les ventes de produits qu'ils ont effectuées dans le cadre d'une relation commerciale établie. Un distributeur, quel qu'il soit, n'a donc pas d'obligation d'accepter des EVPP provenant de la mise en marché de produits effectués par d'autres distributeurs.
Il vous faut donc contacter votre distributeur habituel, où qu'il soit, et lui demander d'assumer ses responsabilités de metteur en marché en reprenant vos EVPP, qui proviennent de produits qu'il vous a vendus.

Marc VAN HEESWYCK
Directeur des Opérations d'ADIVALOR
MArc VAN HEESWYCK
 

reprise EVPP

Messagepar la grume » 06 Avr 2006 8:43

pour la notion de la reprise des evpp, lorsque le lieu de collecte n'a rien à voir avec le lieu du vendeur ( exemple : répartition géographique de la collecte sur un département, lieu de vente éloigné par rapport à l'exploitation), alors dans ce cas comment faut il faire
même si il y a de la part du distributeur une notion de volontariat, n'est -il pas obligé de collecter l'ensemble des evpp comme cela se fait dans la grande distribution et les bidons d'huiles, batterie et bien d'autres choses
la grume
 

collecte des EVPP

Messagepar MArc VAN HEESWYCK » 06 Avr 2006 16:21

Je le rappelle, nous sommes dans une démarche volontaire, d'offre de services, non cadrée par une réglemenatation nationale comme pour d'autres déchets que vous citez.
Si vous achetez vos produits, homologués en France, à un distributeur éloigné de votre exploitation, ou par Internet, vous ne disposez pas de ce service de proximité dans le premier cas, ou de pas de service du tout dans le deuxième cas.
Enfin, vous êtes détenteur et responsable du déchet que vous générez par l'utilisation de produits phytosanitaires; la filière animée par ADIVALOR est là pour structurer une approche nationale et proposer ce service via les distributeurs qui sont engagés dans la démarche, de manière volontaire et non rémunérée.
Je n'ai donc pas d'autre solution à vous proposer, si ce n'est de prendre en charge vous-même l'élimination de vos EVPP.
MArc VAN HEESWYCK
 

Messagepar la grume » 10 Avr 2006 21:52

si je vous comprends bien, la solution qui s'offre à un agriculteur qui achète ses phytos en regardant les prix et donc en n'achetant pas toujours à coté de chez lui, c'est de finir avec ses emballages enstock chez lui . En deux mots, ils finiront par être bruler

bien la démarche qualité d'Adivalor, super si ce n'est que de favoriser un certain style de commerce qui dans de nombreux cas , semble dépassé par les évenements !!!!

merci de vos merveilleux conseils , pleins de lucidité !!!!!

bien à vous cordialement
la grume
 

EVPP et PPNU

Messagepar Marc VAN HEESWYCK » 11 Avr 2006 8:45

Monsieur,

je ne comprends pas votre réaction et ne crois pas que ce type d'échange écrit puisse réellement éclairer votre lanterne de manière claire.
Je vous propose de m'appeler au 04.72.68.93.80 pour en discuter de vive voix.

Cordialement,


Marc VAN HEESWYCK
Directeur des Opérations
Marc VAN HEESWYCK
 


Retour vers Emballages vides de produits phytopharmaceutiques (EVPP)

cron